Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Lettres > "MY BRAZZA" : le théâtre et la danse font irruption dans la classe (...)

"MY BRAZZA" : le théâtre et la danse font irruption dans la classe !

mercredi 12 mars 2014 par Mme BRASSEUR

Le jeudi 6 mars les cours de français des 4e3 et 3e5 ont vécu un moment intense et libérateur de spectacle vivant. Le danseur chorégraphe et comédien Florent MAHOUKOU est venu interpréter pour nous "My Brazza". A mi chemin entre l’autobiographie, la danse et le théâtre, le spectacle a ravi et ému nos élèves, qui ont voulu proposer ici leur compte rendu :

Présentation du spectacle « MY BRAZZA »
Le 6 mars au collège Louis PAULHAN, a eu lieu le spectacle « My Brazza » mis en scène par David Bobée, écrit par Ronan Chéneau et joué en classe par Florent Mahoukou.

Le spectacle commence par le danseur, faisant classe comme dans un cours d’histoire normal. Tout bascule très vite, la classe se retrouve dans un « chantier comme au Congo » et c’est à ce moment précis où l’histoire commence vraiment. On apprend beaucoup de choses sur le passé de Florent Mahoukou qui a été cachée par le gouvernement, comme un génocide qui a eu lieu au Congo. La danse et l’histoire se mélangent, ce qui rend le spectacle étonnant et agréable.

A travers le spectacle, Florent Mahoukou, nous fait partager son passé, traversé d’anecdotes sensibles ou humoristiques. C’est un spectacle qui raconte son parcours, pour arriver à sa carrière actuelle, il nous explique qu’il a commencé à danser sur la plage avec un ami. C’est un danseur contemporain qui utilise ce qui l’entoure pour danser et dans n’importe quel lieu.

Son histoire en a surpris plus d’un, autant dans son interprétation, dans sa danse que dans ses paroles. Tout ce qui a été raconté est vrai.

MAYISANDA Kevin
FOURNIER Mélanie
FAZENDA Océane

Mise en scène de « MY BRAZZA »
Florent Mahoukou est un danseur et chorégraphe venu du Congo-Brazzaville, porteur d’une danse contemporaine. Il est le reflet de son époque et porte en lui l’histoire de son pays, qu’il fait partager à son public.
Cependant, Florent n’est pas un danseur comme les autres, il ne danse pas et ne joue pas sur une scène.
Par exemple, sur les images ci-dessous, on peut le voir danser dans la rue et dans la boue en plus !!!!
Pour s’exprimer, il a juste besoin d’un espace plus ou moins grand :

Maintenant, parlons du spectacle « MY BRAZZA » en particulier.
Encore une fois, Florent n’a pas joué sur une scène mais s’est imposé un nouveau défi : jouer un spectacle rassemblant ses qualités de danseur et de comédien, dans une salle de classe. Ce spectacle a été mis en « scène » par David Bobée, un artiste proposant des spectacles dont la démarche de l’artiste vise un engagement politique. Dans celui-ci, l’artiste va nous parler de son pays : le Congo.

Tout d’abord lorsque nous nous sommes installés, la salle de classe était celle de tous les jours, avec des tables à leur place.
Puis Florent a commencé à les déplacer, et à les regrouper de façon à obtenir la forme du continent africain.
Après avoir disposé les tables comme il voulait, il s’est mis au centre des tables, ce qui représente l’emplacement du Congo et a dansé sur les tables. Ensuite, il a utilisé son corps afin de situer et décrire ce pays. Pour cela, il s’est servi de repères particuliers : des cicatrices, situant les fleuves.
Une fois sa danse terminée, il nous a tous invité sous les tables afin de nous confier un terrible secret ... celui du génocide congolais.
Tout au long de spectacle, Florent nous posait des questions à propos de ce qu’il disait, en fait, nous faisions partie du spectacle. Et c’était son but d’ailleurs, puisqu’à la fin, lors de son interview, il nous a dit qu’il voulait que nous ne soyons « pas seulement des spectateurs mais aussi figurants et acteurs ».
On peut dire que c’est pour cela que ce spectacle nous a autant plu : nous étions tous à la même hauteur (pas comme au théâtre, par exemple), et cela a créé un espace intime et dans lequel nous nous sentions bien.
Ce qui est le plus impressionnant, c’est que Florent n’a utilisé que le matériel de la classe : les tables, le bureau et le tableau et rien d’autre (à part une bande sonore) et a réussi à s’exprimer et à ne nous transmettre son histoire qu’avec ceci.

Chakour Ilhem 3°5


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Louis Paulhan - Sartrouville (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Marchal