Site de l'académie de Versailles

Accueil > CDI > Internet, réseaux, jeux... > La rumeur : harcèlement et réputation

La rumeur : harcèlement et réputation

jeudi 12 novembre 2015 par Mme BRICE

C’est quoi exactement, une rumeur ?

Nouvelle, bruit qui se répand dans le public, dont l’origine est inconnue ou incertaine et la véracité douteuse (Larousse)
La rumeur est liée au harcèlement car elle porte souvent atteinte à la réputation d’une personne.

Comment réagir face à la rumeur et au « cyber harcèlement » :

  • En parler à ses parents ou à un adulte en qui on a confiance.
  • Ne pas répondre, même si cela peut être très tentant. Si la victime ne répond pas, on peut espérer que l’auteur abandonnera plus facilement.
  • Ne pas essayer de se venger car cela peut aggraver la situation.
  • Se renseigner auprès de son opérateur ou son réseau social pour bloquer l’auteur et le supprimer de ses contacts.
  • Contacter un service comme Jeunes Violences Ecoute (anonyme et gratuit - 0 808 807 700) ou Net Ecoute (0 820 200 000)
  • Porter plainte

En parler : balance ou complice ?
Quand on est témoin de violences, on doit faire la démarche d’apporter son témoignage. Mais, on peut être tenté de se taire de peur d’être étiqueté de « balance ». On entend souvent « si tu parles t’es une balance ». Mais qu’est-ce que l’on dénonce ? Des actes illégaux, des violences, du harcèlement, des maltraitances !

  • Quand on a été témoin de violences, pourquoi est-ce que si difficile de parler ?
  • Pourquoi on ne veut pas être une balance ?
  • Comment et à qui en parler ?
    La peur, la réputation, rester dans un groupe... quand on y pense, on évite à témoigner... pourtant, le code pénal indique l’obligation de témoigner quand on a vu un délit ou un crime. Quand on témoigne, on ne balance pas mais on joue son rôle de citoyen responsable. De ce fait, on respecte la victime, on la protège et on reconnaît que malmener quelqu’un n’est pas normal. Ne pas laisser faire, c’est éviter que ces violences ne se répètent. La violence n’est pas une fatalité !

Que dit la loi ?

D’un point de vue juridique, on peut s’attaquer à la "rumeur" de deux façons différentes : par la diffamation et par l’atteinte à la vie privée.

La liberté d’expression et ses limites sur Internet responsable.


Les rumeurs - Agir contre le harcèlement à l'École par EducationFrance

Cet article s’appuie en grande partie sur les textes et conseils du site Jeunes Violence écoute.
Pour réfléchir ou faire réfléchir sur la rumeur, voir le texte attribué à Socrate, dit "test des trois passoires"


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Louis Paulhan - Sartrouville (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Marchal